Lors d’une présentation ou d’un entretien, la confiance en soi est quelque chose d’essentiel, qui peut tout changer. Et il ne faut pas oublier qu’elle se travaille ! Voici quelques clés pour démontrer votre confiance en soi lors d’un entretien.

Montrer que l’on sait où on va

Il n’est pas toujours simple de convaincre un recruteur ou un directeur si on ne croit pas en ses propres compétences. Et il en est de même pour la confiance en soi ! Dans la majeure partie des métiers, la confiance en soi est un critère déterminant, et recherché parmi les candidats. Dans un premier temps, n’ayez pas peur de montrer que vous savez où vous allez. L’assurance est une attitude rassurante, qui démontre qu’un candidat sait où il va, même s’il n’a pas nécessairement réponse à tout.

La confiance en vous vous poussera à vous aventurer, à sortir des sentiers battus et à faire preuve d’initiative. Elle est une qualité d’autant plus appréciée dans les emplois de la vente, de la conduite de projet et de la communication. Dans cette même logique, il faut savoir se montrer ambitieux, mais pas trop. La mesure est toujours à privilégier en entretien ou en présentation.

Différencier confiance en soi et arrogance

C’est là un exercice parfois délicat : savoir différencier la confiance en soi et l’ego, l’arrogance. La confiance en soi n’amène pas l’arrogance, notamment si elle est correctement dotée. Il faut simplement apprendre à mettre en valeur ses connaissances et ses compétences, tout en laissant la porte ouverte aux nouvelles expériences et aux critiques bienveillantes. En entretien, il faut simplement éviter d’affirmer « tout connaître » et « tout savoir » d’un domaine. Mieux vaut privilégier les présentations qui s’appuient sur des exemples factuels. Cela permet de démontrer sa valeur, sans en rajouter pour tenter d’impression un recruteur ou une tout autre personne. Il faut montrer que malgré le fait que vous avez confiance en vous, vous serez capable de vous remettre en question si vous commettez une erreur par la suite. La capacité de remise en question est une qualité très appréciée dans l’univers de l’entreprise.

Se concentrer sur ses succès et sur l’avenir

En présentation ou en entretien, vos interlocuteurs attendent du concret. Pour montrer sa confiance en soi, il faut savoir analyser et présenter ses succès passés. Il faut donc se concentrer sur les missions réussies, et s’appuyer sur celles-ci pour démontrer vos compétences et connaissances. Ici, il n’est pas question d’arborer fièrement vos précédentes missions, mais simplement de montrer que vos expériences vous confèrent une certaine aisance dans la prise de décisions, dans l’exécution de vos missions…

Lors de la présentation (ou de l’entretien), vous serez certainement amené(e) à évoquer vos expériences passées, vos succès et peut-être aussi vos échecs. Soyez honnêtes, et montrez que vous avez appris de vos réussites, ainsi que de vos erreurs. Aucune carrière professionnelle ne peut se vanter d’être parfaite. Avoir confiance en soi, c’est aussi savoir présenter ses erreurs et une analyse pertinente de celles-ci, afin de montrer que vous êtes prêt(e) à avancer.

Travailler sa confiance en soi

Si vous estimez manquer de confiance en vous, il peut être intéressant de travailler sur ce point. La confiance en soi, ça se travaille. Et également dans la vie professionnelle ! Ne laissez pas de place à l’improvisation et préparez toujours votre entretien, ou votre présentation. Faites aussi preuve d’attention envers votre langage non verbal, et anticipez les questions « pièges », capables de vous mettre dans l’embarras. Prenez garde au rythme de votre voix, à votre ton, votre respiration. Parlez calmement, sans chercher à aller trop vite. Évitez les tics nerveux, comme le fait de balancer vos jambes ou de jouer avec un stylo. Ainsi, faites preuve d’assurance pour montrer votre confiance en vous !

Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres.

Johan Wolfgang von Goethe

Et vous avez-vous confiance en vous lors d’un entretien ? Si oui, comment mettez-vous en place les techniques que nous avons vu dans cet article et quelles sont les autres qui vous sont utiles ? Si vous avez des suggestions pour aider les autres lecteurs de cet article n’hésitez pas à les proposer en commentaire.

Au contraires, si vous n’avez pas encore le niveau de confiance en vous souhaité, comment comptez-vous instaurer les conseils vu précédemment ?

Cet article a été rédigé par Quentin Megevand du site communiquerenpublic.fr

Leave a Reply