L’ego et la confiance en soi sont deux notions très différentes, qui n’impliquent pas les mêmes comportements. Il ne faut pas les confondre, mais les comprendre pour bien les différencier et ne pas tomber dans l’excès. Quelles-sont donc les différences entre la confiance en soi et l’ego ?

Confiance en soi et ego, deux notions à distinguer

Nous devons tous posséder, dans une certaine mesure, de la confiance en soi et de l’ego. Mais il faut prêter attention à ne pas se laisser entraîner vers l’arrogance et l’égocentrisme. C’est ce qui arrive aux personnes qui ont une trop haute opinion d’elles-mêmes, et que l’on dit « ego-centrées ». En revanche, avoir une solide confiance en soi est quelque chose de très positif ! Si ces deux notions sont souvent confondues, elles impliquent bien deux types de comportements radicalement différents.

La confiance en soi, elle apporte du positif dans la vie

Une personne qui a suffisamment confiance en elle se sent à l’aise partout, et en toute situation. Elle ne doute pas de sa capacité à s’adapter aux situations qu’elle rencontre, et sait faire face aux problèmes avec rapidité, calme et lucidité. Ici, l’ego n’est pas concerné. De plus, une personne qui a confiance en elle sait trouver sa place et parvient à avoir des rapports cordiaux, respectueux et sereins avec toutes les autres personnes.

Développer sa confiance en soi permet de se parer face aux aléas de la vie, qu’ils soient bons ou mauvais. C’est aussi la clé d’une vie personnelle et professionnelle plus épanouie, sereine et joyeuse. La confiance en soi apporte beaucoup de positif dans la vie : des relations saines, des décisions justes, des situations calmes et non stressantes… Les personnes qui ont confiance en elles en tirent de profonds bénéfices au quotidien.

Avec l’ego, le trop est l’ennemi du bien

L’ego correspond à l’estime de soi. Il est donc important d’en posséder un peu, et même suffisamment. À petite dose, avoir de l’ego est une bonne chose. Cela permet de se respecter et de ne jamais oublier ses valeurs. S’estimer est sain, et c’est d’ailleurs essentiel pour développer de bonnes bases de relations avec les personnes qui nous entourent. Comme le dit le dicton, pour aimer les autres, il faut d’abord s’aimer soi-même.

Mais attention, il faut également savoir rester mesuré(e) avec l’ego. En effet, connaître sa valeur ne doit pas conduire à une forme de supériorité par rapport aux autres. Malheureusement, beaucoup de personnes se laissent gagner par un ego trop important. Si vous avez un ego surdéveloppé, vous serez perçu comme une personne égocentrique, narcissique ou imbue d’elle-même. En clair, vous renvoyez une image très négative de vous-mêmes, ce qui peut vous pénaliser dans la vie de tous les jours. Comment savoir si vous avez trop d’ego ? Si c’est bien le cas, les autres personnes vous semblent moins douées, moins valorisées et moins admirables que vous.

La différence entre la confiance en soi et l’excès d’ego

Avoir confiance en vous ne vous pousse pas à vous considérer comme étant supérieur(e) aux autres, en quelque mesure que ce soit. Ainsi, avoir confiance en vous vous permet d’avoir une estime de vous juste, mesurée et suffisante. À l’inverse, un ego démesuré ne signifie pas nécessairement que vous avez une pleine confiance en vous. Comme vous renvoyez une image négative de votre personnalité, vous subissez souvent des remarques, des reproches et des critiques capables de mettre à mal votre confiance en vous.

Ce qu’il faut retenir, c’est que la confiance en soi est quelque chose de très sain alors que l’excès d’ego peut avoir des conséquences néfastes sur votre vie personnelle et professionnelle.

Le travail sur l’ego va être une des premières épreuves capitales de la traversée.

Anonyme

Et vous savez-vous faire la différence entre la confiance en soi et l’ego ? Avez-vous déjà vécu des moments d’incertitudes dans lesquels c’est votre confiance en vous qui vous a aidé et non votre ego ? Si vous avez des suggestions pour aider les autres lecteurs de cet article n’hésitez pas à les proposer en commentaire.

Cet article a été rédigé par Quentin Megevand du site influenceetcommunication.com


Leave a Reply